mercredi 17 janvier 2018

Top 10 de 2017


top 10 de 2017
Bonjour à tous et bonne année ! (peut-être un peu en retard mais y parait que ça se souhaite jusqu'au 31 janvier !) 

Si ce fut plutôt facile de trouver mes 10 romans préférés de l’année, ce fut plus dur de les classer en un top 10. Mais après d’intenses débats intérieurs, j’ai réussi ! Voilà donc la crème de la crème, mes 10 romans préférés de l’année:

10. Dysfonctionelle d’Axl Cendres





Résumé Fidèle, jeune adolescente, grandit, entourée de ses six frères et soeurs, dans une famille dysfonctionnelle : son père enchaîne les allers-retours en prison, sa mère est à l'asile. Dotée d'une "intelligence précoce", elle s'intègre à un lycée des beaux quartiers où les élèves la regardent comme un alien. Mais c'est là que l'attend l'amour, le vrai, celui qui transforme, celui qui sauve...


Un roman intelligent, drôle et triste à la fois et avec des personnages très attachants. Une petite pépite à lire pour sa jolie écriture et son histoire pleine d’espoir.


9. Six of crows de Leigh Bardugo





Résumé : Ketterdam – Quartier du Barrel : une ville grouillante de malfrats où tout s’achète si on y met le prix. 
Ce principe, personne ne l’a fait autant sien que Kaz Bekker, dit « les Mains Sales ». Quand le voleur se voit offrir une mission impossible mais qui le rendra riche, il réunit son équipe : un soldat assoiffé de vengeance, un tireur d’élite accro au jeu, un jeune fugueur des beaux quartiers, une espionne défiant les lois de la gravité, et une Grisha aux puissants pouvoirs magiques. 
Six dangereux hors-la-loi seuls capables de sauver le monde – s’ils ne s’entretuent pas avant… 

Prenez six malfrats terriblement attachants et mettez les dans un univers original, ajoutez y une intrigue addictive et vous trouverez Six of crows. Un roman qui change de ce qu’on voit d’habitude.

8. Silence radio d’Alice Oseman






Résumé : Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac. Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j'aime dessiner.
Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi.

J’ai beaucoup hésité entre mettre Silence Radio ou L’année Solitaire, les deux romans de la jeune Alice Oseman mais j’ai finalement pris Silence Radio pour son héroïne super attachante. Des personnages tous différents, de l’humour et des messages très profonds. Une très belle histoire !

7. Je t’ai rêvé de Francesca Zappia






Résumé : Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?

J’ai lu ce livre au début de l’année et ça a été un vrai coup de cœur. J’ai totalement adhéré aux personnages et à l’histoire très originale. Et le nouveau roman de Francesca Zappia, Eliza et ses monstres, sort aujourd’hui en France. Autant dire que je vais me jeter dessus !

6. Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven




Résumé : Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie.

Finch est la "bête curieuse" de l'école. Il oscille entre les périodes d'accablement, dominées par des idées morbides et les phases "d'éveil" où il déborde d'énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s'est isolée et s'est laissée submerger par la culpabilité.

Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante: l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

On peut aimer ou pas ce roman, ce qui est sûr, c’est qu’on n’en ressort pas indemne. Ce livre est magnifique, porté par des personnages géniaux. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps (et quand un livre me fait pleurer, c’est bon signe ^^). C’est un classique de la littérature ado contemporaine et il mérite ce titre !

5. Nous, les déviants de C.J Skuse





Résumé : Quand Ella Newhall avait seize ans, elle appartenait à une bande qui s’était donné le nom des « Cinq sans peur ». Max, Corey, Fallon, Zane et elle passaient leurs vacances à faire du vélo, explorer l’île de la baie et frissonner en écoutant les histoires terrifiantes que leur racontait Jessica, la sœur aînée de Max. Ils ne le savaient pas, mais c’était la plus belle époque de leur vie.
Et puis Jessica est morte, renversée par un bus qui roulait trop vite.
Quatre ans plus tard, Max est devenu un fils à papa fainéant et camé. Corey déprime dans son coin, prisonnier de ses pensées morbides. Fallon est enceinte de huit mois, à la suite d’une aventure d’un soir. Et Zane est devenu le voyou du coin. Ella, à présent plus connue sous le surnom « le Volcan », poursuit sous les encouragements de la presse locale le rêve d’une médaille olympique sur les pistes de course. Il est bien loin, le temps où ils étaient « sans peur ». La seule chose qu’ils partagent encore est une envie dévorante de revanche.
Inspirée par les histoires d’horreur que leur racontait Jessica, la bande se reforme, et ses membres décident de se venger de tous ceux qu’ils estiment coupables d’avoir gâché leur adolescence. Ils vont découvrir que le vieux proverbe dit vrai : « Quand tu décides de te venger, creuse deux tombes, une pour ton ennemi et une pour toi. »


Ce roman m’a brisé le cœur. Il est glauque, glaçant et l’histoire est tout simplement horrible. Mais le message est très fort, la narration super intéressante et les personnages adorables. Un roman pas assez connu qui devrait déjà être entre toutes les mains.

4. The sun is also a star de Nicola Yoon





Résumé : Daniel, 18 ans, est fils de coréens immigrés à New York. Il passe un entretien pour entrer dans la prestigieuse Université de Yale. Natasha vient de la Jamaïque. Sa famille, immigrée illégalement aux États-Unis, est sous le coup d'une procédure d'expulsion et devra quitter le pays le soir même. L'adolescente tente par tous les moyens de trouver une solution. Sous l'effet d'un enchainement d'évènements dus au hasard (ou au destin ?), Daniel et Natasha se rencontrent et vont vivre, le temps d'une journée, une belle histoire d'amour. Une histoire à laquelle viennent se mêler le jeu des coïncidences, la menace de l'exil et le poids des différences culturelles.

C’est incroyable de se dire que ce roman que j’ai adoré n’arrive QUE en 4ème place. C’est vrai que là, on entre vraiment dans les coups de cœurs de mes coups de cœurs, les romans auxquels je voudrais mettre un infini d’étoiles. J’avais beaucoup aimé Everything Everything de la même auteure mais The Sun Is Also A star l’a surpassé. Une histoire d’amour super originale, une histoire poétique, que demander de plus ?

3.  Le soleil est pour toi de jandy Nelson





Résumé : Noah et Jude vivent en Californie. Les jumeaux sont très proches bien que différents : Noah, le solitaire, dessine à longueur de temps et Jude, l'effrontée, est passionnée par la sculpture. Mais les premiers troubles de l'amour et du désir bouleversent leur relation et leurs chemins se séparent.

Ce livre est une petite perle, un remède contre tous les maux. On devrait le prescrire à la pharmacie, tiens. Le soleil est pour toi est lumineux, doux et à la fois intense. Les personnages sont parfaits dans leurs défauts, la description du processus artistique est très intéressante. Bref, un roman à lire immédiatement. S’il vous plait.

2. Carry on de Rainbow Rowell












Résumé : Simon Snow est entré en dernière année d'école de magie à Watford. Il aimerait étudier tranquillement mais, dès son arrivée, Agatha rompt avec lui et le mage tente de l'isoler pour le protéger de Humdrum. Baz, son ennemi juré, arrive à l'école avec six semaines de retard et se rapproche de lui pour découvrir qui est responsable de la mort de sa mère.

Quand l’univers de Harry Potter croise la plume et les personnages si singuliers de Rainbow Rowell. Ce roman est un ovni, un ovni parfait. Drôle, original, très inventif, Carry On a su nous replonger dans un univers familier et si agréables tout en nous amenant dans sa propre histoire. Brillant !

11. Phobos 4 de Victor Dixen




Résumé (du tome 1) :
SIX PRÉTENDANTES.
SIX PRÉTENDANTS.
SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER.
L’ÉTERNITÉ POUR S'AIMER.

ILS VEULENT MARQUER L'HISTOIRE AVEC UN GRAND H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

ELLE VEUT TROUVER L'AMOUR AVEC UN GRAND A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR, IL EST TROP TARD POUR REGRETTER.

Que serait un Top 10 sans Phobos ? Ce quatrième (et dernier, snif) tome clôt la saga magistralement. Le suspens est à son comble, les personnages sont de plus en plus attachants, l’histoire prend des tournures inattendues. La fin est juste fantastique, je ne pouvais pas imaginer mieux (et pourtant, j’avais fait beaucoup d’hypothèses). Un quatrième et dernier acte qui surpasse mes attentes.




Ils-auraient-pu-être-dans-le-Top-10-mais-un-top-10-ne–peux-pas-contenir-50–livres-non-plus :
























 Voilà pour ce top ! Je vous souhaite une superbe année 2018, pleine de belles rencontres, de bonnes surprises et de passionnantes lectures.

À la prochaine ! 





vendredi 29 décembre 2017

Six of Crows Tome 1




Six of crows t.1
De Leigh Bardugo
Éditions Milan 2016


Résumé : Ils sont six. Voleurs, meurtriers, pires escroqueurs de tout Ketterdam. Et pourtant, le gouvernement leur a confié une mission de la plus haute importance : délivrer un éminent scientifique d’une forteresse réputée imprenable et qui, entre de mauvaise main, pourrait précipiter le monde dans le chaos. Une mission suicidaire et impossible. Impossible ? Pas pour les Six of Crows.

Mon avis : Il m’a fallu toute une aventure pour réussir à entamer Six of crows.
J’avais lu et beaucoup aimé Grisha (de la même auteure) avant sa réédition et donc avant que sa côte de popularité ne monte en flèche (mon article ICI). J’avais donc acheté SOC dès sa sortie en France. Mais les deux premiers chapitres m’avaient carrément perdue. Je les trouvais trop longs et je ne comprenais absolument rien ! Bref, j’avais scotché l’étiquette « à lire plus tard » sur le bouquin et je l’avais rangé bien au chaud dans ma bibliothèque. Il m’a fallu deux ans et une lecture commune pour enfin le ressortir. Et je ne le regrette pas du tout !
En ce moment, je n’aime pas trop la fantasy. Et je préfère largement les one-shot aux séries en plusieurs tomes. Six of Crows avait donc toutes les chances de ne pas prendre avec moi, d’autant plus que je n’avais pas fait un super démarrage. Mais j’ai vu sur bookstagram le nombre incroyable de gens qui ont adoré et je me suis dit : bon, je vais me lancer, ce bouquin ne peut pas être si mauvais !

La première partie est, de fait, très longue. On ne comprend pas tous les noms de lieux ou de personnages et on peut vite être perdu. Mais passé les cent premières pages on se laisse emporter par l’histoire et par ses héros.  
Et quels héros ! Avant de lire Six of crows, je ne pensais pas être capable d’apprécier des criminels sans foi ni loi qui ne jurent que par l’argent. Et pourtant ! Ces six héros sont le contraire même de ce que l’on peut voir dans les bouquins de littérature ado. Et pourtant ils sont super attachants et bien plus profonds que dans beaucoup de livres. Ils ont tous un passé et une personnalité bien à eux. J’avoue avoir eu un faible pour Kaz, Inej et Wylan même si j’aime vraiment les six.
Ce qui est d’autant plus attachant, c’est que ce sont les pires truands imaginables mais qu’ils sont super maladroits pour exprimer leurs sentiments. Ils deviennent donc plus proches de nous.

L’histoire est incroyable ! J’ai moins adhéré au côté « fantasy » mais c’est parce que je ne suis pas une grande amatrice du genre. En revanche, j’ai beaucoup aimé les rivalités entre peuples. J’ai également apprécié  la ville de Ketterdam. Leigh Bardugo a réussi à créer un univers de dingue.
Et puis, l’intrigue centrale avec cette « mission » rend l’histoire vraiment haletante, passés les premiers chapitres.

C’est très bien écrit, tout en finesse et en humour. Mais l’écriture est très descriptive ce qui est assez rare en littérature ado. Et pourtant, on ne s’ennuie jamais. Les nombreux retournements de situation, les changements de points de vue et le suspens rythment le récit.
Le texte est à la troisième personne mais on suit dans chaque chapitre un personnage différent. C’est assez rare dans le registre fantastique mais c’est une super idée.

Ce que je n’aime pas trop dans les séries, c’est de « dépendre » de la suite de l’histoire. De fait, je suis du genre à lire le 1er tome et à me dire « tiens, il faudrait que j’achète le 2 » mais j’oublie et finalement je ne connais jamais le fin mot de l’histoire. Sauf quand j’ai vraiment adoré. Et c’est le cas pour Six Of Crows alors je crois que je vais me précipiter sur le tome suivant.

Bref, Six of Crows, c’est un peu « Sucide Squad » mais avec une dose de magie et de mystique en plus. Un roman très intelligent qui change de ce qu’on voit d’habitude, porté par six anti-héros tout simplement géniaux !


Coup de coeur !



mercredi 29 novembre 2017

mémoire d'Ange de Michel Beck


Salut ! Je voulais vous parler d’un livre pas mal, mais parfois ponctué de  défauts un peu agaçants…




Mémoire d’Ange
De Michèle Beck
Éditions Le gâteau sur la cerise 2017

Résumé : Lily vit une vie plutôt paisible jusqu’à ce qu’elle croise le chemin de Matthew qui se révèle être un ange. À partir de ce moment, Lily va se retrouver projetée dans un monde magique dont elle ne pouvait soupçonner l’existence. Un monde où les anges, la lumière, combattent depuis des décennies les démons, l’obscurité. Pourtant, la frontière entre le bien et le mal s’amincit de plus en plus et Lily, aidée de ses amis va devoir se faire une place parmi des créatures inquiétantes.

Mon avis : J’ai du mal à structurer mon avis sur Mémoire d’Ange parce que je suis assez mitigée concernant ce livre qui m’a à la fois intriguée et rendue perplexe. Mais je vais quand même essayer de vous parler de ma lecture de la manière la plus claire possible afin que vous puissiez vous faire une idée. C’est parti !
J’ai lu peu (voir jamais) de livres sur les anges donc je n’ai pas d’éléments de comparaison mais il me semble que « Mémoire d’ange » est plutôt original dans son genre.
Le livre introduit un univers assez complexe, fait de démons, d’anges, d’archanges, de « potentiels », de gardiens et de plein d’autres mots du champ lexical de la fantasy qu’on met du temps à assimiler. De ce fait, j’ai mis très longtemps à rentrer dans l’histoire. Je me suis un peu embrouillée dans les noms des créatures, les prénoms des personnages, etc. Mais au fil du roman, je me suis imprégnée de l’univers et j’ai réussi à enfin rentrer dans l’histoire.
Si Mémoire d’Ange est un ouvrage de fantasy, les personnages évoluent dans des univers bien réels et bien décrits. Pékin, la Nouvelle-Orléans et surtout Lyon (j’ai eu plaisir à retrouver des endroits que je connaissais bien ^^).
L’écriture est assez jolie. C’est fluide, ça marche et j’ai pu remarquer pas mal de jolies citations à l’intérieur du livre.

Le rythme est un peu déstabilisant. Comme je l’ai dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire mais une fois passée la première partie du récit, je me suis laissé emporter. Du milieu jusqu’à la fin, tout s’enchaîne très vite et c’est là que j’ai vraiment commencé à apprécier.

Le choix des points de vues m’a un peu perturbée. De fait, pour la majorité des chapitres, le narrateur est interne et c’est donc Lily, l’héroïne qui raconte. Mais parfois, on passe à un point de vu externe. Le narrateur accompagne alors Matthew. Je n’ai pas trop compris l’utilité de ce changement et j’ai eu du mal à faire la transition.

L’histoire d’amour est plutôt sympathique, bien que très rapide !
J’ai bien aimé les personnages secondaires, notamment Matthew, Leo ou Kristal qui apportent du piment à l’histoire.

Malheureusement, l’héroïne m’a un peu dérangée.
Premièrement parce qu’elle est bien trop parfaite et trop généreuse… et trop belle. Elle lit des romans, a des yeux verts, est adorable, connaît 5 langues, sait jouer du tam-tam, monter à poney et se mettre du vernis à ongle sans déborder sur les cuticules… À un moment faudrait peut-être penser à la rendre plus… réelle parce qu’on a juste envie de lui taper dessus !!!  Et le pire, c’est que, comme dans des dizaines d’autres romans, elle ne se rend pas compte de sa perfection.
Bon, ok, une fois ou deux, elle m’a fait sourire….
Deuxièmement, elle s’habitue beaucoup trop vite au monde magique et à son destin pour que cela soit cohérent. Et puis parfois, elle apporte des informations au lecteur sur le monde magique qu’elle n’est pas censée connaître (cela fait 3 jours qu’elle a appris que ce monde existait). Du genre : « les sorcières ont des poils longs, des dents argentées et sont des créatures un peu lunatiques qui aiment mettre de la confitures de fraise sur leurs pancakes ». NON. Elle est censée découvrir cet univers en même temps que nous, pas nous le présenter.
C’est un petit détail mais qui devient récurrent et qui enlève pas mal de crédibilité à l’histoire.
En revanche, la fin m’a beaucoup plu et je pense que je donnerai sûrement une chance au second tome. Peut-être que comme une vielle voiture, « Mémoire d’Ange » a mis pas mal de temps à démarrer mais va maintenant faire une belle route au fil des tomes qui sortiront.
Bref, « Mémoire d’Ange » est un bouquin plein de défauts mais qui a quand même un réel charme et beaucoup de potentiel pour la suite !


cool ! 

Voilà pour cet article ! J’espère qu’il vous aura plu. On se retrouve bientôt et d’ici là, bonnes lectures <3 

mercredi 22 novembre 2017

Bilan : Septembre, Octobre et Novembre


Salut ! Je voulais vous faire part de mes dernières lectures. J'espère que ce florilège vous donnera envie (ou pas) d'en lire quelques un ! 


Petit rappel ^^ : 

10 : Coup de Coeur.  
8-9 : Génial.  
7-8 : Super.  
6-7 : Cool. 
5-6 : Bof 
4-5 : À éviter 
3-4 : argh... 














Power club 2 d'Alain Gagnon 

Anna a retrouvé ses pouvoirs mais personne ne doit en aucun cas le savoir. C’est donc dans la nuit de Paris qu’elle agit. Pendant ce temps là, les superhéros du Power club commettent erreur sur erreur et deviennent des dangers publics. Serait-ce la fin du Power club ?
J’ai beaucoup aimé retrouver Anna dans ce second et dernier tome du Power club. J’aime toujours autant Lisa qui me fait beaucoup rire. C’est toujours aussi drôle et fluide même si ce tome est plus grave que le précédent. C’est un peu déjanté mais cela amène à se poser des questions. Je n’ai pas été toujours d’accord avec les choix de l’auteur mais cela reste une lecture très divertissante. La fin m’a même arrachée une petite larme. Un dytique de science fiction drôle et vitaminé !

- génial -  







Revanche de Cat Clarke 

Jem est amoureuse de son meilleur ami Kai depuis ses 10 ans. Mais celui ci est gay. Jem s’y est faite et leur amitié est plus belle que jamais. Jusqu’à ce qu’une vidéo compromettante de Kai en compagnie d’un garçon soit envoyée à tout le lycée. Celui-ci ne le supporte pas et se suicide deux jours après. Dés lors, Jem n’a plus qu’une seule raison de rester en vie : la vengeance.
Ce roman est très perturbant. Il est très inconfortable car on ne sait pas vraiment où est le blanc et où est le noir. La limite entre le bien, le mal et le juste est très floue. L’héroïne fait beaucoup de choix qu’on désapprouve et on se demande forcément ce qu’on ferait à sa place. Et même si il y beaucoup de choses que l’on voit avant elle, on sait qu’elle est aveuglée par la tristesse et le désir de vengeance.  Les personnages sont tous horribles mais on s’attache à eux. J’avais deviné quasi depuis le début qui était à l’origine de la vidéo (et même qui y figurait !) alors que je ne suis pas forcément hyper bonne à ce genre de truc. Mais la fin reste quand même glaçante et très surprenante. Un livre à lire si vous avez le cœur bien accroché !

- génial-




L’année solitaire d'Alice Oseman 

Il n’y a que deux personnes qui font vraiment partie de ma vie. Mon frère, Charlie et ma meilleure amie, Becky (et encore). Et ça me convient parfaitement et ça ne changera pas de si tôt, en tout cas, pas tandis que je serai dans cet enfer qu’on appelle le lycée. Même si Lucas revient après tant d’année. Et même si Michael et sa bonne humeur communicante tentent de s’immiscer dans ma vie. Je suis solitaire, point final.
J’ai vraiment beaucoup aimé l’année solitaire. C’est très drôle. L’écriture est fluide. Les personnages secondaires sont tous plus intéressants les uns que les autres et il y a plein de références très sympas. Vers le milieu du roman, je me suis même dit que cela allait être un coup de cœur. Malheureusement, mon enthousiasme est un peu retombé à cause du personnage principal. De fait, son côté « schtroumpf grognon » était amusant au début, mais à un moment cela commence à être lassant. Parfois, j’avais juste envie de la secouer comme un pruneau et de lui dire « T’es au lycée ? Ok. Mais c’est pas une raison pour être chiante h24 avec tout le monde ! ». Malgré ce point, l’année solitaire m’a beaucoup plu.

- génial -





Un événement digne d’intérêt de Sarah Barnard 

Caddy vit une vie qu’elle qualifierait d’inintéressante. Ni drame, ni particularités. Juste une meilleure amie qu’elle connaît depuis la maternelle. Quand celle ci lui présente Suzanne, Caddy n’est pas enchantée que le duo devienne trio. Et pourtant, les deux jeunes filles vont devenir amies, puis meilleures amies. Mais Suzanne cache de lourds secrets et elle devient de plus en plus imprévisible. Jusqu’où Caddy ira t-elle pour l’aider ?
Un événement digne d’intérêt raconte l’histoire d’une amitié que l’on pourrait qualifier de « toxique » si l’on ne s’y intéressait pas d’un peu plus près. Les personnages sont très réalistes mêmes si leurs réactions sont parfois immatures. Je me suis particulièrement identifiée à Caddy. C’est parfois répétitif et mélodramatique mais c’est une belle histoire d’amitié pas comme les autres.

-       cool –





Timide de Sarah Morant 

Eleanor est d’une timidité maladive depuis l’accident. Elle se renferme sur elle même et les gens du lycée en viennent même à la harceler. Mais Jason arrive et devient ami avec elle. Il est beau, ténébreux et Eleanor se demande bien ce qui l’intéresse chez elle.  Et puis Tyler revient habiter en ville après toutes ces années d’absence…
Timide est bourré de clichés. Le triangle amoureux est vu et revu 100 fois. Et pourtant, il y a un "je ne sais quoi" qui te pousse à continuer, à t’intéresser à l’histoire et aux personnages. Et quand tu finis, tu te dis « J’ai honte de l’admettre mais c’était cool quand même ». Les persos sont mignons et les flash-back sont hyper bien faits. Alors oui, tu lèves les yeux au ciel 634260 fois. Mais tu ne peux pas t’empêcher d’aimer.

-       Super-




Miss dumplin

Willow est grosse. Et elle l’assume. Sauf que quand Bo commence à s’intéresser à elle, la jeune fille perd de son aplomb habituel.
Alors quand le concours de beauté organisé par sa mère recherche des candidates, Willow y voit un défi. Et si elle pouvait être belle et être elle à la fois ?
J’attendais beaucoup beaucoup de ce roman. Malheuresement, c’est une déception. Il n’y a pas d’humour, c’est plat, c’est lourd et même le final laisse à désirer. Dommage, car l’idée était franchement cool.

- bof -







Carry on

Simon fait sa huitième et dernière rentrée à Watford et rien ne va plus ! Sa petite amie le quitte, son affreux colocataire manque à l’appel (il prépare sûrement un mauvais coup) et le pire du pire c’est qu’il doit sauver le monde des sorciers mais qu’il n’a aucune idée de comment s’y prendre...
J’avais aimé Eleanor & Park, adoré Fangirl mais là… est il possible de sur-adorer un livre ? Tout est parfait dans Carry on. C’est trop drôle, trop mignon, trop cool. Bref, trop génial ! Quand la plume de Rainbow Rowell rencontre l’univers d’Harry Potter… Lisez le !

-       Coup de cœur –








Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers

Aristote « ari » et Dante se rencontrent une après midi d’été à la piscine municipale. C’est ici que commence leur histoire d’amitié.
Dante est lumineux, il dessine, lit des poésies et pleure quand il est triste.
Ari réfléchit beaucoup, sur tout : son frère, la vie, les secrets de l’univers...
Et c’est ensemble qu’ils vont essayer de les résoudre, ces secrets.
Je ne vais pas m’attarder puisque j’ai déjà écrit une chronique sur ce roman. 
Aristote et Dante est un livre que je voulais lire depuis longtemps puisqu’apparament tout le monde l’avait aimé. J’avais donc beaucoup d’attente.
Le livre est très bien écrit, les personnages sont parfaits mais… disons que j’avais mis la barre à 7m et qu’il est arrivé à 6.98m (aïe des maths !). Malgré tout, cela reste un livre très beau et très émouvant.

- génial - 



Un truc truc comme un biscuit craquant par E.J Lockart (nous les menteurs)



Dans un truc truc comme un biscuit craquant, on suit Ruby Oliver, une jeune fille perturbée par la perte de sa meilleure amie et de son copain. Celle ci se confie à un psychologue et établit une liste des 15 garçons qui ont marqué son existence.
De fil en aiguille, on rentre dans la vie de Ruby et on suit ses misères. C’est frais, drôle et léger. Cela ne casse pas trois pates à un canard mais c’est parfait pour se détendre.





- Super-



Le soleil est pour toi

À 13 ans, Noah et Jude sont inséparables, bien qu’en constante compétition pour gagner le cœur de leur mère. Noah, le solitaire, dessine dans sa tête et tombe amoureux de son voisin tandis que Jude la lumineuse sculpte en secret.
Mais 3 ans plus tard, séparés par un drame, les jumeaux ne se parlent presque plus, accablés par le poids des mensonges et des secrets.
Ce roman est une perle. Il est absolument génial, intelligent et novateur. C’est beau, bien écrit et émouvant et on aimerait qu’il ne s’arrête jamais. Les personnages sont parfaitement humains. Ils font de nombreuses erreurs mais on ne peut s’empêcher de les aimer.
Et puis la fin est juste géniale, peut être trop heureuse... mais ça fait du bien les fin heureuses. J’ai tout simplement adoré.

-       Coup de cœur –




À la place du cœur Saison 1 d'Arnaud Catherine 

Janvier 2016. Caumes fête ses 17 ans et tombe amoureux d’Esther. Le lendemain, des terroristes tuent 12 personnes à Charlie Hebdo. Caumes va se poser LA grande question : a t-il droit d’être heureux, dans ces moments là ?
À la place du cœur est un très beau roman. Très actuel, il dépeint la jeunesse d’aujourd’hui de façons réaliste. Les thèmes abordés sont nombreux : les attentats bien sûr mais aussi l’islamophobie, l’antisémitisme, la monté du FN, les relations amoureuses, etc.
J’ai beaucoup aimé Caumes. J’ai moins accroché avec Esther. C’est un roman très proche de nous, court, mais intense.

- génial -






#Bleue de Florence Hinckel 

Imaginez un monde où l’on ne peut pas ressentir de douleur… Alléchant non ? Pourtant, quand Astrid, la petite amie de Silas, est renversée par une voiture et qu’on amène celui ci à l’oublier, Silas se pose des questions. Est qu’à force de ne plus ressentir de tristesse, on ne ressent plus rien du tout ?
Cette petite dystopie est toute douce et colorée. J’aime beaucoup Florence Hinckel et même si celui ci n’est pas mon préféré, on reconnaît bien son écriture remplie d’émotion. Je me suis vraiment attachée à Astrid, un peu moins à Silas qui est un peu passif.
Au fil du roman, on comprend toutes les ambiguités du monde dans lequel les deux adolescents vivent. Une dystopie toute douce et très originale.

- super -





 6 potes en 3ème de Sophie Laroche 

Cette année, Léa, Beverly, Alie, Louis, Mazo et Solal rentrent en 3ème. Leur dernière année tous ensemble, et ils comptent bien en profiter ! Entre questions d’ados et histoires d’amitié (voire plus), les 6 potes vous invitent à rentrer dans leur bande !
J’ai lu 6 potes en 3ème parce que justement, je rentre en 3 ème…  Et je trouve qu’il manque un peu de réalisme. Il ne se passe pas grand chose, je me suis un peu « ennuyée ». Disons que l’écriture est vraiment très enfantine et quand je lis un livre sur des ados, ce n’est pas forcément pour qu’il soit écrit à la manière d’ados (est ce clair ?). Je lirai peut-être le second tome si je le croise un jour à la bibliothèque mais c’est surtout parce que je suis curieuse de voir si les personnages vont évoluer. Après c’est sympa, mais sans plus. Si vous voulez lire un livre sur une bande d’amis de 14-15 ans, autant lire 4 filles et 4 garçons (ma chronique ici) qui aborde les sujets de façon plus juste et plus actuelle.








- Bof -




Nous les déviants

Avant, Ella, Max, Fallon, Zane et Corey formaient le club des cinq. Ils passaient leurs étés ensemble, entre les expéditions sur une île et les histoires d’horreur de Jessica, la sœur de Max.
Mais Jessica est morte et les cinq se sont séparés. 
3 ans plus tard Ella est en colère, un feu loge dans son estomac. Une seule façon de l’éteindre : la vengeance. Alors le club des 5, amputé de Zane –qui est devenu une brute profonde, va se reformer. Un objectif : faire du mal à ceux qui les ont brisés.
Mon résumé est assez hésitant, tout simplement parce que je ne sais pas comment résumer cette histoire. Nous, les déviants est un concentré d’émotion, de douleur et d’espoir. L’ambiance est délicieusement sombre. Les personnages sont réalistes et humains. J’ai pleuré les trente dernières pages. C’est triste, c’est glaçant, c’est beau.

-       Coup de cœur –
 





Dans chacun de mes mots de Tamara Ireland Stone 

Sam a quatre meilleures amies super populaires et parfois super méchantes mais elle n’arrive pas à se détacher d’elles de peur de représailles. La jeune fille souffre de ce qu’elle qualifie de « spirales de pensées », des angoisses qui l’assaillent régulièrement.
Et puis elle rencontre Caroline qui lui fait connaître le club des poètes. Là-bas, Sam peut enfin être elle même et se libérer.
Dans chacun de mes mots est un joli roman sur le lycée, les troubles mentaux et la poésie. C’est léger même si cela n’est pas forcément toujours gai. C’est très fleur bleue et prévisible mais on s’attache aux personnages et c’est une jolie histoire.

-       cool –







Dans le désordre de Marion Brunet 

Jeanne, Basile et les autres n’ont rien en commun à part ce désir de se rebeller contre la société. Alors ils ouvrent un squat où ils vivent à 7. Entre désillusions, espoirs et combats, les sept copains vous immergent dans l’univers des manifestants.
Tout d’abord, Dans le désordre est super bien écrit. J’ai trouvé plein de citations dedans. La plume de Marion Brunet est tout simplement magnifique et j’aurai grand plaisir à lire d’autres romans de cette auteure.
Les personnages sont très attachants même si certains sont plus développés que d’autres. On garde malgré tout une distance contemplative avec eux.
Mais si ce roman possède de grandes qualités d’écriture, son meilleur atout est le message qu’il veut faire passer. Dans le désordre nous apprends à connaître les gens dont on ne parle pas souvent aux informations. Ceux qui osent dire non et qui préfèrent la vie en communauté plutôt que la vie de famille. C’est une très belle découverte que je conseille à tous !

- génial -








Ces liens qui nous séparent d’Ann Brashares (4 filles et un jean)

Sasha et Ray n’ont rien en commun à part une chambre qu’ils partagent en alternance et 3 grandes sœurs. Et pourtant, cet été, tout va changer… Emma, l’aînée des sœurs se marie et le père de Sasha et la Mère de ray vont enfin se revoir depuis leur divorce. Et leurs deux enfant vont se rencontrer pour la première fois...
J’attendais plus de ce roman. On survole certains éléments, ont ne s’attache pas assez aux personnages principaux. Malgré tout, c’est assez bien écrit et l’idée est bonne mais ça ne suffit pas à tout rattraper. Petite déception…

-       bof - 



 Envole moi d'Annelise Heurtier 



Johanna et Swann s’aiment passionnément. Leur histoire d’amour pourrait être parfaite. Seulement, ils ont 15 ans et pour la plupart des gens, ils sont « trop jeunes ». Et puis, il y a le fauteuil roulant de Johanna… Mais malgré tout, malgré tous, Swann va tout faire pour redonner le sourire à sa petite amie, quitte à repousser ses limites.
L’histoire n’est ni originale ni surprenante mais ce livre est un petit bonbon à la cerise. C’est extrêmement bien écrit, tout en finesse. C’est raconté du point de vue du garçon, ce qui est rare dans les histoires d’amour pour ados. C’est bourré d’émotion et on redemande. Un livre tout doux et plein d’espoir.

-       génial –






Follow me back de AV Geiger

Tessa est agoraphobique depuis l’été dernier. Elle ne vit que sur les réseaux sociaux où elle est un membre influent du « fanbase » d’Eric Thorn.
Eric est une star interplanétaire adulée mais qui craint tous ses fans depuis qu’un autre chanteur a été assassiné.
Rien ne les rassemble, et pourtant leurs univers vont se télescoper sur tweeter.
Follow me back est extrêment bien construit, il y a un cliffhanger de malade et les personnages sont glaçants. Malgré cela, je n’ai pas retrouvé « l’étincelle » qui a allumé ma lecture. Tout était « trop parfait ». Mais je serai quand même parmi les premières à acheter le tome 2 (car la fin du tome 1 était… étrange..).

-       cool –







Illuminae 1 de Amie Kaufman & Jay Kristoff 

Kady et Ezra vivent sur Kerenza, une colonie minière illégale. Un matin, Kady largue Ezra. L’après midi même, Bei-tech industrie attaque Kerenza et détruit toute trace de vie sur la planète. Enfin presque… Quelques survivants embarquent sur trois vaisseaux. Leur but : rejoindre la station spatiale en un seul morceau. Les problèmes : ils sont pourchassés par un vaisseau de Bei-tech, un étrange virus fait des ravages et l’intelligence artificielle d’un des vaisseaux commence à « réfléchir » de façon vraiment perturbante...
Ce livre est génial ! On met quelques temps à rentrer puisque l’on n’a pas l’habitude de lire un livre comme ça. Par « comme ça », je veux dire un livre qui n’a pas de narrateur concret. Et oui ! Car Illuminae est un ensemble de conversations, chat, caméras de vidéos surveillance, rapports, enregistrements, etc. Et c’est assez perturbant. Mais une fois qu’on a compris le truc, on peut pleinement savourer. Car Illuminae est super drôle et intelligent. C’est un livre de S-F qui ne se prend pas la tête, le langage est familier, ça casse les codes. Un livre à lire pour sa présentation originale et ses idées novatrices.

- génial -





Immaculée de Kathelyn Detweiler 




Mina vivait une vie normale : un petit copain, deux meilleures amies, de grandes ambitions... Oui mais voilà, après une étrange rencontre, Mina se retrouve enceinte, alors qu’elle est vierge. Entre ceux qui la croient et ceux qui la rejettent, Mina va devoir prouver qu’elle dit la vérité, aussi étrange soit elle.
Ouille, on arrive au livre qui fâche. Si vous avez bien suivi, je n’ai jamais été au dessous du « bof » dans l’emojimètre. Je vais pourtant devoir descendre car Immaculée m’a clairement déçue. C’est plat, gnangnan et prévisble. Quand j’ai lu le résumé, je m’attendais à un roman social sur les réactions de l’entourage de Mina, comment celle-ci va vivre avec ça, etc. Mais je n’ai rien retrouvé dans le roman. C’est beaucoup trop porté sur le côté religieux et inexpliqué pour moi. Il ne se passe clairement rien. L’héroine est jolie, intelligente ( ?), gentille, parfaite ! Mais totalement immature et très agaçante. Bref, un gros flop de mon côté. Ce qui est sûr, c’est que je ne lirai pas le second tome.

- À éviter -   







J’étais là de Gayle Forman 

Meg était la fille lumineuse, appréciée de tous. Elle était intelligente et talentueuse.
Et pourtant, elle s’est suicidée dans une chambre d’hôtel. Très proprement. Un mail envoyé en différé et même un pourboire pour la femme de ménage.
Elle laisse sa famille, sa meilleure amie, Cody, et des milliers de questions.
J’ai lu et adoré Si je reste de la même auteure et j’attendais donc avec impatiente « J’étais là ». Le roman m’a un peu déçue. J’aurais préféré que l’auteure se concentre sur un seule point (la reconstruction de Cody, l’enquête ou encore la maladie de Meg) mais cela part dans tous les sens. C’est plutôt bien écrit mais je n’ai pas totalement réussi à accrocher. L’histoire d’amour est prévisible et trop rapide. Je n’ai pas forcément ressenti de tristesse alors que c’est sensé être triste. Bref, ça n’a pas pris avec moi…

-Bof- 





L’écume des jours

Colin est un jeune homme heureux et assez riche pour ne pas travailler. Il ne lui manque plus que l’amour pour être parfaitement épanoui. Cet amour, il le trouve en la personne de Chloé. Elle est douce, féminine et adorable. Ils se marient dans la joie et l’allégresse. Mais aux jours heureux succèdent les heures sombres. Chloé tombe malade. La seule façon de la sauver : lui acheter des milliers de fleurs quitte à se ruiner.
Je voulais lire un roman « adulte » cet été et je suis tombé sur l’Ecume des jours dont le résumé m’a séduite. Et c’est plutôt une bonne découverte… Il ne faut bien sûr pas trop réfléchir et se laisser porter par la douce absurdité du roman. C’est parfois un peu compliqué à suivre (surtout quand c’est écrit en police 10 merci beaucoup !) mais en s’accrochant, on apprécie. La fin est parfaite, triste mais parfaite. Un très joli roman du XXème siècle !

- super - 





 La passe miroir 1 de Christelle Dabos

Ophélie vit une vie plutôt tranquille de conservatrice de musée dans la province d’Anima… Jusqu’à ce qu’elle soit emmenée de force pour se marier à Thorn, un homme froid et lunatique loin de chez elle, au Pôle. Au programme : bal à la cour, complots et assassinats. Ophélie va devoir prendre son courage à deux mains et s’armer de talent pour montrer aux féroces habitants du pôle qu’elle a sa place parmi eux.
J’ai laissé ce livre très longtemps dans ma PAL avant de le commencer. Mais je me suis lancée et… je ne suis pas déçue. L’auteure à une imagination de dingue. C’est très bien écrit et surtout bien décrit. Le personnage d’Ophélie est tellement attachant. Elle est  directement entrée dans mes 10 personnages « chouchou".
L’ambiance est délicieusement rétro, on marche à fond. Alors oui, il y a beaucoup de longueurs mais personnellement, j’ai hâte de me plonger dans le deuxième tome des aventures d’Ophélie.

- génial -



 Voilà, c'est tout pour ces trois mois ! On se retrouve bientôt et d'ici là... bonnes lectures !